Fin Du Game

Fin Du Game

L'émission qui va au bout des jeux.

Fin Du Game

Fin Du Game c'est l'émission qui décrypte les jeux vidéo que vous avez finis (ou non). ExServ, Hugo et Maxime (Game Next Door) analysent les jeux dans leur intégralité, afin de comprendre leur place dans le paysage vidéoludique. Pour soutenir l'émission : https://www.patreon.com/findugame Rejoignez le club de lecture sur Discord : discord.gg/YTGbSkN

En cours de lecture

Episode 59 - Dead Space

A la fin des années 2000, Electronic Arts souhaite consolider sa position dans l'industrie en lançant plusieurs franchises, dont Dead Space. Imaginé comme un Resident Evil 4 dans l'espace (avec un soupçon de System Shock), le jeu de Visceral Games a marqué la 7ème génération de consoles par ses idées et son ambiance. Le "démembrement stratégique", les grincements de l'Ishimura, l'interface diégétique... Si l'aspect horrifique tend à s'estomper sur la durée, il reste un jeu terriblement efficace et bien mené. Mais au pays des éditeurs l'argent est roi, et malgré un virage plus action avec ses suites, Dead Space n'atteindra jamais les exigences commerciales d'EA et son studio ne s'en relèvera pas vraiment. Pour soutenir l'émission : https://www.patreon.com/findugame Rejoignez le club de lecture sur Discord : discord.gg/YTGbSkN

En cours de lecture

Episode 58 -There Is No Game : Wrong Dimension

There Is No Game aurait pu n'être qu'une parodie. Point & Click, Zelda-Like, Free-to-Play, le jeu de Draw Me A Pixel jongle avec les références et détourne leurs codes pour nous confronter avec humour à des puzzles meta. Mais tout ça, ce n'est que la surface. Derrière la caricature se cache en fait une sorte d'auto-portrait alternatif, celui d'un créateur qui n'aurait pas pu donner vie à son jeu, à cause d'une campagne de financement ratée. Un renvoi évident au vrai parcours du créateur du jeu, Pascal Cammisotto, dont le Kickstarter avait échoué malgré une mise en lumière du prototype par de gros influenceurs. Mais lui est quand même bien allé au bout : there actually is a game. Pour soutenir l'émission : https://www.patreon.com/findugame Rejoignez le club de lecture sur Discord : discord.gg/YTGbSkN

En cours de lecture

Episode 57 - Metro Exodus

Pour ce 3ème opus, la série Metro sort des souterrains pour nous faire traverser la Russie version post-apo à bord de l'Aurora, toujours en compagnie d'Artyom et des spartiates. Un "rail-movie" qui a certainement tendance à bavarder un peu trop pour son propre bien, mais qui brille cependant bien plus quand il laisse son ambiance parler pour lui. Quand il nous laisse seul à pomper frénétiquement notre fusil pneumatique, entre deux assauts de mutants. Et quand il nous laisse nous balader dans ses terres désolés mais ouvertes, qui nous renvoient d'ailleurs à S.T.A.L.K.E.R., origine de 4A Games. Une belle réussite pour le studio Ukrainien donc, qui s'impose comme une des références du FPS Solo à ambiance. Pour soutenir l'émission : https://www.patreon.com/findugame Rejoignez le club de lecture sur Discord : discord.gg/YTGbSkN

En cours de lecture

Episode 56 - Mutazione

Après le pharaonique Red Dead Redemption 2, Fin Du Game fait le grand écart avec Mutazione, un (tout) petit jeu Danois qui parle lui aussi de famille, mais sous un angle beaucoup plus léger. Mélange inédit entre point & click zen et soap opera, le titre de Die Gute Fabrik nous invite à démêler les relations au sein d'un clan isolé, désamorcer les blessures cachées, les non-dits et de restaurer l'équilibre d'un écosystème malade. C'est une ode à l'harmonie, à l'acceptation des souffrances comme des joies. Et aux barbecues entre amis. Pour soutenir l'émission : https://www.patreon.com/findugame Rejoignez le club de lecture sur Discord : discord.gg/YTGbSkN

En cours de lecture

Episode 55 - Red Dead Redemption 2

Avec un budget de plus de 500 Millions de dollars, Red Dead Redemption 2 est le jeu le plus cher de l'histoire. Il est aussi l'incarnation des ambitions démesurées de Rockstar, qui a concentré pour la première fois toute sa force de frappe sur un seul projet, pour repousser les limites de sa formule à mi-chemin entre le cinéma et la simulation de vie. Et force est de constater que le jeu réussit à atteindre des sensations d'immersion incomparables, par son sens du détail et un rythme très lent. Cependant, il n'arrive pas vraiment à s'émanciper des modèles de ses aînés, avec une structure narrative linéaire toujours coincée dans un monde ouvert, et des mécaniques de shoot archaïques, répétées sur plus de 50 heures. Si la technique est à l'avant-garde, le game design est dans le passé. Comme Dutch et sa bande ? Tout ça et plus encore dans Fin Du Game. Pour soutenir l'émission : https://www.patreon.com/findugame Rejoignez le club de lecture sur Discord : discord.gg/YTGbSkN